11 - BOUCHER





Le magasin du boucher est un lieu de découpe, de vente de différentes sortes de viandes.

La conservation ancienne s’effectuait grâce à des saloirs en bois ou en poterie, lesquels étaient remplis de sel, ultérieurement de saumure, un liquide très salé.

Plus tard, s’aménagent des armoires froides, puis des chambres froides, véritables pièces dans lesquelles entrait le boucher avec des quartiers de viande et qu’il accrochait au plafond.

Le local commercial est toujours complété par un laboratoire, lieu de préparation qui est évoqué par une petite surface technique où apparaissent différents instruments.
Exemple, son treuil et son cordage : il était fréquent que le boucher achète sur pied ses animaux dont il assurait parfois le transport et l’abattage par des moyens souvent rustiques. Pour dépecer les gros animaux, il utilisait ce treuil afin de soulever la bête et d'en faciliter la découpe.

Le travail du boucher était spécialisé et aussi polyvalent : il préparait lui-même les jambons, les pâtés, les saucissons, etc l’ensemble de la viande provenant de l’animal.

La sciure de bois au sol était le moyen pratique et économique pour absorber toutes taches de graisse ou souillures diverses et éviter ainsi les glissades pour lui-même et les clients.
Quelques déchets étaient souvent offerts aux clients pour leurs animaux domestiques : en contrepartie, le cochon tirelire recevait la monnaie à titre de remerciements.


11 - BUTCHER





In the front part of the premises was a shop, where the various meats were cut up and sold to the customers.

In the past the butcher would often buy his meat 'on the hoof', then transport and slaughter the animals himself, sometimes in less than optional conditions.

The meat was preserved in salting tubs, made of wood or pottery and filled with salt, and subsequently brine.

Later came refrigerated cupboards, and cold rooms, in which the butcher could hang the quartered carcasses from the ceiling.

Behind the shop there would be a laboratory, where the meats were prepared, as you can see from the different instruments on display, such as the pulley for lifting the animal to make it easier to cut.

The butcher's work was both varied and specialised; he would prepare the hams, pâtés, sausages and salamis etc, using all the meat from the animal.

Sawdust was spread on the floor, the most practical and economical way to absorb grease and other droppings which could cause his customers, or himself, to slip.

Some offcuts were often given to customers for their pets, and in return the customer could place a few coins in a piggy bank.