08 - VIGNERON





Apparaît chez le vigneron, un objet bizarre, un pèse tonneau aménagé sur 4 grands pieds métalliques.
Cet outil s’est avéré fort utile pour les vignerons : en effet, certains cabaretiers avaient trouvé l’astuce d’acheter leurs tonneaux vides dans les régions voisines, où les tonneaux n'avaient pas la même contenance.

Ainsi, des tonneaux de 6 à 8 litres de capacité supplémentaire ne pouvaient pas du tout se remarquer au simple coup d’œil. Le cabaretier, s’approvisionnant directement chez le vigneron, gagnait ainsi quelques litres à bon compte. Mais les astucieux se vantaient rapidement auprès de leurs proches.
Un jour, cette information de ruse vint aux oreilles des vignerons : il fallut longuement rechercher le moyen d’y remédier.
Un ingénieur proposa tout simplement de peser le tonneau vide, de le remplir, de le peser à nouveau et de pouvoir ainsi déterminer la contenance réelle du tonneau qui venait d'être rempli.

Une chaîne positionnée sur un tonneau est très particulière : chaque maillon présente de nombreux ergots et compléments métalliques.
Cette chaîne est utilisée pour le décapage intérieur des tonneaux, c'est-à-dire de pouvoir détacher les matières (la lie de vin) et les dépôts qui adhéraient aux parois intérieures du tonneau. Pour cette opération, il fallait entrer la chaîne dans le tonneau et faire rouler très activement ce dernier, afin d’avoir un effet de grattage de ces dépôts de matières à l’intérieur du tonneau. Pour la petite histoire locale, précisons que vers 1850, existaient encore des vignobles dans la région de Saint Quentin, Laon et Soissons. Les températures étaient donc supérieures !

Depuis, tous ces vignobles ont disparu, mais il nous ait annoncé un réchauffement climatique, donc à suivre ! Par les fenêtres suivantes, vous découvrez le matériel dans la remise du vigneron.


08 - WINEGROWER





There is a strange object here, a machine for weighing barrels, placed on 4 metal feet.

This was very useful for the winegrowers because certain bar owners had the trick of buying empty barrels from another area, where the capacity was different. The different capacity was not obvious to the naked eye, so the bar owner who bought his wine directly from the grower got a few extra litres for his money. Of course this news was shared between the buyers, and ended up by reaching the ears of the winegrowers, who had to look for a long time to find a way to stop this. Finally an engineer proposed the simple solution of weighing the empty barrel, and then weighing it again when it was full, so the winegrower knew exactly how many litres he had sold.

On top of the barrel there is a very unusual chain; each link has a lug and additional metal pieces. This chain was used to clean the insides of the barrels; it was put inside the barrel which was then rolled around energetically in order to scrape the inside and remove the deposits.

A piece of local history: round 1850 there were still vineyards round St Quentin, Laon and Soissons; the weather must have been warmer then, because now the local vineyards have all disappeared. However, as we hear a lot about global warming, maybe we will see vineyards here in the future.